Book: Rene Guenon «Le symbolisme de la croix»

Le symbolisme de la croix
Un etre quelconque, que ce soit l etre humain ou tout autre, peut evidemment etre envisage a bien des points de vue differents, nous pouvons meme dire a une indefinite de points de vue, d importance fort inegale, mais tous egalement legitimes dans leurs domaines respectifs, a la condition qu aucun d eux ne pretende depasser ses limites propres, ni surtout devenir exclusif et aboutir a la negation des autres. S il est vrai qu il en est ainsi, et si par consequent on ne peut refuser a aucun de ces points de vue, meme au plus secondaire et au plus contingent d entre eux, la place qui lui appartient par le seul fait qu il repond a quelque possibilite, il n est pas moins evident, d autre part, que, au point de vue metaphysique, qui seul nous interesse ici, la consideration d un etre sous son aspect individuel est necessairement insuffisante, puisque qui dit metaphysique dit universel. Aucune doctrine qui se borne a la consideration des etres individuels ne saura donc meriter le nom de metaphysique, quels que puissent etre d ailleurs son interet et sa valeur a d autres egards ; une telle doctrine peut toujours etre dite proprement physique, au sens originel de ce mot, puisqu elle se tient exclusivement dans le domaine de la nature, c est-a-dire de la manifestation, et encore avec cette restriction qu elle n envisage que la seule manifestation formelle, ou meme plus specialement un des etats qui constituent celle-ci.
ISBN: 9781911417620
Цена: 12143.49

René Guénon

René Jean-Marie Joseph Guénon (später Abdel Wahid Yahia; * 15. November 1886 in Blois; † 7. Januar 1951 in Kairo) war ein französischer Metaphysiker und esoterischer Schriftsteller. Guénon gilt als Begründer der Traditionalistischen Schule.

Inhaltsverzeichnis

Lebensweg

Als Junge war Guénon so schwächlich, dass er jahrelang zu Hause unterrichtet wurde. Erst mit zwölf Jahren besuchte er eine öffentliche Schule. Nach deren Abschluss 1903 begann Guénon in Paris Mathematik zu studieren, verlegte sich schließlich aber auf die Philosophie.

René Guénon wurde im Jahre 1912 von Ivan Aguéli alias Abdul Hâdi in die Tariqa Schadhiliyya, einen traditionellen Sufiorden, initiiert und nahm den Sufinamen Abdel Wahid Yahia an. Guénon war zu diesem Zeitpunkt 26 Jahre alt und hatte sich in diversen okkultistischen und freimaurerischen Zirkeln bewegt; er erhielt auch Einweihungen in indische und taoistische Lehren, durch einen mysteriösen Hardjij Sharipf und seinen Bekannten Matgioi (eigentlich: Albert de Pouvourville). Im selben Jahr heiratete er (katholisch) Berthe Loury. Kurz darauf begann er in einer antifreimaurerischen Zeitschrift zu publizieren und Studien über die christliche Symbolik, Ikonographie und Dante zu betreiben. Seine (abgelehnte) Dissertation über die Hindulehren und sein erstes Buch (gegen die Theosophie) wurden 1921 fertig.

Der Sufismus Guénons blühte im Verborgenen und wenige dürften davon gewusst haben, bevor er 1930, nach dem Tod seiner französischen Frau, nach Ägypten reiste, um in Kairo nach Sufischriften zu suchen. Bald hatte Guénon die arabische Kleidung übernommen und beherrschte die Sprache vollkommen. 1934 heiratete der zum Scheich Abdel Wahid Yahia gewordene Guénon die wesentlich jüngere und des Lesens und Schreibens unkundige Fatma Hanem, die ihm während seines Lebens zwei Töchter und einen Sohn gebar (ein zweiter Sohn kam erst nach seinem Tod zur Welt). Guénon war in Ägypten häufig umgezogen, lebte aber zumeist im Zentrum Kairos, dann in Doki, ab 1946 fest in Kairo. Im Jahre 1949 wurde ihm die ägyptische Staatsbürgerschaft verliehen.

Am 7. Januar 1951, um 23.00 Uhr Ortszeit, starb Abdel Wahid Yahia im Alter von 64 Jahren.

Rezeption

Guénon hat ein breit gefächerten Werk hinterlassen und es haben sich verschiedene Gruppen gebildet, die einen Aspekt des Guénonschen Erbes vertreten und sich gegenseitig bekämpfen. Einer seiner Schüler war der aus Rumänien stammende Diplomat Michael Valsan, der sein Werk konsequent fortzusetzen suchte. Nur kurzzeitig Guénons Schüler und bald in Uneinigkeit geschieden war Frithjof Schuon, mit den Guénon jedoch später eine Freundschaft verbinden sollte. Guénon unterscheidet einiges von dem oft im Zusammenhang mit ihm genannten italienischen Kulturphilosophen Julius Evola, so stellte Evola die Kshatriya-Kaste gleichberechtigt neben die der Brāhmanen, was Guénon nicht tat. Ebenfalls von Guénon beeinflusst waren seine Landsfrau Maximine Portaz, die sich Savitri Devi nannte, sowie der deutsche Philosoph Leopold Ziegler, welcher insbesondere in seinen Werken Überlieferung (1936) und Menschwerdung (1948) Guénons Lehre unter christlich-katholischen Vorzeichen weiterführte.

Werke

  • Introduction générale à l'étude des doctrines Hindoues. 1921
  • Le Théosophisme: Histoire d'une pseudo-religion. 1921
  • L'erreur spirite. 1923
  • Orient et Occident. 1924
  • L'homme et son devenir selon le Vedânta. 1925
  • L'ésotérisme de Dante. 1925
  • Le Roi du Monde. 1927
    • dt. Ausgabe: Der König der Welt. O. W. Barth, Planegg 1956; Aurum-Verlag, Freiburg 1987, ISBN 3-591-08225-2
  • La crise du monde moderne. 1927
    • dt. Ausgabe: Die Krisis der Neuzeit. Hegner, Köln 1950
  • Autorité Spirituelle et Pouvoir Temporel. 1929
  • Saint-Bernard. 1929
  • Le symbolisme de la croix. 1931
  • Les états multiples de l'Être. 1932
    • dt. Ausgabe: Stufen des Seins. Die Vielzahl der Welten. Aurum-Verlag, Freiburg 1987, ISBN 3-591-08193-0
  • La metaphysique orientale. 1939
  • Le règne de la quantité et les signes des temps. 1945
  • Aperçus sur l'initiation. 1946
  • Les principes du calcul infinitésimal. 1946
  • La Grande Triade. 1946

Nach seinem Tod aus seinen Aufsätzen zusammengestellte Werke:

  • Initiation et réalisation spirituelle. 1952
  • Aperçus sur l'ésotérisme chrétien. 1954
  • Symboles de la Science Sacrée. 1962
  • Études sur la Franc-Maçonnerie et le Compagnonnage. 1964
  • Études sur l'Hindouisme. 1966
  • Formes traditionelles et cycles cosmiques. 1970
  • Aperçus sur l'ésotérisme islamique et le Taoïsme. 1973
  • Comptes rendus. 1973
  • Mélanges. 1976
  • Écrits pour Regnabit. 1999
  • Articles et comptes rendus. Bd. 1. 2002

Literatur

  • Mark J. Sedgwick: Against the Modern World. Traditionalism and the Secret Intellectual History of the Twentieth Century. Oxford University Press 2004, ISBN 0195152972

Weblinks

Источник: René Guénon

Look at other dictionaries:

  • Croix celtique — (Knock, Irlande) La croix celtique ou croix nimbée est une croix dans laquelle s inscrit un anneau. Elle est le symbole caractéristique du christianisme irlandais. Les branches de la croix dépassent toujours de l anneau, et sur les… …   Wikipédia en Français

  • Symbolisme des formes géométriques — Symbolisme des figures géométriques La symbolique des figures géométriques est l étude des figures géométriques (point, lignes, surfaces, volumes) en tant que symboles, dans leur capacité à désigner, à signifier ou même à agir. Le symbolisme des… …   Wikipédia en Français

  • Croix Celtique — (Knock, Irlande) La croix celtique est une croix dans laquelle s inscrit un anneau. Elle est le symbole caractéristique du christianisme irlandais, bien qu elle puisse avoir des origines pré chrétiennes. La croix, comme emblème, n’existe pas dans …   Wikipédia en Français

  • Croix celte — Croix celtique Croix celtique (Knock, Irlande) La croix celtique est une croix dans laquelle s inscrit un anneau. Elle est le symbole caractéristique du christianisme irlandais, bien qu elle puisse avoir des origines pré chrétiennes. La croix,… …   Wikipédia en Français

  • Symbolisme des figures géométriques — La symbolique des figures géométriques est l étude des figures géométriques (point, lignes, surfaces, volumes) en tant que symboles, dans leur capacité à désigner, à signifier ou même à agir. Le symbolisme des figures géométriques concerne les… …   Wikipédia en Français

  • Croix suisse — Drapeau et armoiries de la Suisse Drapeau de la Suisse Utilisation …   Wikipédia en Français

  • SYMBOLISME ET ART — Un art symboliste est il définissable? Cela n’est pas absolument certain; peut être même l’introduction dans l’histoire de l’art de cette nouvelle catégorie n’était elle pas vraiment souhaitable, en ce sens qu’il ne saurait s’agir d’un mouvement… …   Encyclopédie Universelle

  • croix — [ krwa ] n. f. • croiz Xe; lat. crux, crucis 1 ♦ Gibet fait d un poteau et d une traverse et sur lequel on attachait les condamnés pour les faire mourir, dans l Antiquité romaine. Le supplice infamant de la croix. Mettre, attacher, clouer qqn sur …   Encyclopédie Universelle

  • symbolisme — [ sɛ̃bɔlism ] n. m. • 1827; de symbole 1 ♦ Emploi de symboles; figuration par des symboles (II); système de symboles. Symbolisme religieux. « Quand un symbolisme puise ses forces dans le cœur même, combien grandissent les visions ! » (Bachelard) …   Encyclopédie Universelle

  • Symbolisme du nombre — Symbolisme des nombres Le symbolisme des nombres concerne les nombres en tant que symboles, dans leur puissance à représenter analogiquement, à être interprétés, à porter sens et valeurs (en plus de l aspect mathématique). On entre dans l étude… …   Wikipédia en Français

  • Croix des chemins, Bornes, Chapelles de la Commune de Raon l'Etape — Croix des chemins, chapelles de Raon l Étape Inventaire des croix monumentales (croix de chemins, croix rurales, croix de cimetières), oratoires et chapelles situées sur le territoire de la commune de Raon l Étape. Sommaire 1 Cadre Historique 2… …   Wikipédia en Français

  • Croix des chemins, chapelles de Raon-l'Étape — Inventaire des croix monumentales (croix de chemins, croix rurales, croix de cimetières), oratoires et chapelles situées sur le territoire de la commune de Raon l Étape. Sommaire 1 Cadre Historique 2 Remarques préliminaires …   Wikipédia en Français

  • Croix De Fer —  Pour l’article homonyme, voir Croix de fer (film).  Symbole de la Bundeswehr au …   Wikipédia en Français

  • Croix de Chevalier — Croix de fer  Pour l’article homonyme, voir Croix de fer (film).  Symbole de la Bundeswehr au …   Wikipédia en Français

  • Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne — Décerné par …   Wikipédia en Français

  • Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne, glaives et brillants — Décerné par …   Wikipédia en Français